TERRASSES #2 - LIBRES

Et si la liberté était dans les détails...

Télécharger
Terrasses libres - Programme.pdf
Document Adobe Acrobat 1.8 MB

Pour suivre l'actualité de Terrasses, c'est sur Facebook, par ici...


Terrasses est une manifestation de spectacle vivant ayant pour but de raconter la ville, la rue, les habitants, transmettre la mémoire, la partager, la questionner, et plus encore. Pour sa seconde édition, la Compagnie Le Vestibule a repris ses quartiers dans celui du Mandelot, à Audun-le-Tiche.

           

En 2017, et comme pour l’an passé, la Compagnie Le Vestibule est allée à la rencontre des habitants du quartier. Ceux qui l'ont vu grandir. Ceux qui y ont grandi. Ceux qui y vivent toujours. Nous avons recueilli leurs histoires, leurs souvenirs individuels et collectifs. Nous avions cette fois une question pour dérouler notre fil rouge : le quartier s’est proclamé de lui-même commune libre dans les années d’après-guerre : est-ce une farce, ou une utopie bien réelle ? Et qu’est-ce que veut dire, libre, pour ces hommes et ces femmes d’alors, qui vivaient au rythme de la mine ?

 

Ce travail en amont, a donné lieu à une réécriture théâtralisée de saynètes et de monologues, fragments de vie, de ville, qui, transmission oblige, seront joués au cœur du quartier par des comédiens amateurs et professionnels, ados et adultes, issus du territoire. Un parcours théâtral qui sera renforcé par diverses animations Jeune Public, ainsi qu’une exposition photographique.

 

Enfin, d'autres artistes sont conviés à « raconter », avec cette même envie de partager des histoires.

Alors venez découvrir ce quartier, votre quartier, sous un autre jour.

Un beau dimanche (parcours théâtral)

Amélia vous invite. Elle vous raconte le Mandelot. Chez elle, elle a des articles, des photographies, pour peu que vous la suiviez, elle vous racontera le Mandelot de sa jeunesse. Entre les souvenirs partagés, hésitants, présents, ou estompés, luttant avec cette mémoire qui s’effiloche au fil du temps, et fait se télescoper les époques, Vous découvrirez au gré des anecdotes, le tempérament d’un quartier pas si ordinaire. On s’y dispute pour un défilé de fête nationale, on y échange des maisons entre voisins, on joue au chat et à la souris avec les douaniers, les enfants récoltent des fleurs, les hommes vont au fond, les femmes tiennent tout ce petit monde à bout de bras. Et si la liberté était dans les détails ?

Nonno m'a dit... (reprise)

Une installation d'objets sonores pour voyager dans l'histoire du grand-père de Lilly et Hugo, un ancien de la mine, et du Mandelot.


Spectacle pro

En dépit des conditions météorologiques qui nous auront forcés à annuler le plus gros de la programmation, la Compagnie des Ô tient bon avec sa dernière création : Fantôme.

Les isoloirs - Entresort

Tout Public

Par la Compagnie Le Vestibule

 

Mandelot Commune Libre : farce ou utopie. Et vous, à quoi ressemble votre quartier idéal ? Entrez dans les isoloirs et votez. Plus fort que « Le changement maintenant », « Le changement tout de suite tout de suite... »


Une belle équipe

Où ça...

 

Quartier Mandelot

57390 Audun le Tiche


Remerciements

Nous remercions tous les habitants qui ont contribué à faire exister cette manifestation :

 

Robert Habay, Beppy Angeli, Josette Hauenstein, Elder Pontin, Jacqueline, Houria, Elvide, Isabelle, François.

 

Tous les comédiens, petits et grands, qui ont écourté leurs vacances pour entamer les répétitions fin août :

 

Arthur, Camille, Thelma, Thalia, Philémon, Lozen, Elisa, Laura, Lucie, Noémie, Chiarra, Florent, Yannick, JP, Jean-Michel, Agnès, Anne-Catherine, Cindy, Mehdi, Nicolas, Sandrine, Sébastien, Fabrice.

 

Les services de la Ville d’Audun le Tiche : Police municipale, services techniques, service culture et communication.

 

La Maison des Jeunes et de la Culture.

 

Sans oublier toutes les personnes qui ont aidé de près ou de loin pour l’occasion :

 

Stéphanie, Sandrine, Audrey, Valentin, Sandy, Jo, Sébastien, Cathy, Tissou, Morgane, Kevin, Céline, Zoé, Valérie, Rachel, Cyrille, Mr Larue, Maëlle, Jean-Charles, Régis, Michel, Rémi, et ceux que l’on oublie.